Author Archives: Estel Llansana

Dançar al país

L’IEO de Tarn, en partenariat ambe la comuna d’Albi, lo CCOA e lo COPC vos convidan aqueste estiu a vos ensajar a las danças occitanas o simplament a venir escotar las musicas d’en çò nòstre e d’endacòm mai ! Branlons, borrèias, rondèus… Venètz redescobrir lo plaser, la riquessa e la convivéncia de las danças tradicionalas, collectivas, en cople, en ronda o en cortègi !

Serà dimars 16/07 ambe Los d’Endacòm e dimars 13/08 ambe Jòi Orquèstrad e Trio d’òc, plaça Santa Ceselha, de 6 oras e mièja a 8 oras del ser, dins l’encastre del festenal Place aux artistes.

E lo dissabte 27/07 a 9 oras e mièja lo grope Lou Seriòl, de las valadas occitanas d’Italia, en concèrt a la plaça del Vigan !

L’IEO du Tarn, en partenariat avec la mairie d’Albi, le CCOA et le COPC vous donnent rendez-vous cet l’été, deux mardis soir, au son des grailes, crabas, vielles, bohas, percussions, harpes, guitares, etc. Branlous, bourrées, congos, rondeaux… Venez redécouvrir le plaisir, la richesse et la convivialité des danses traditionnelles, collectives, en couple, en ronde ou en cortège !

Ce sera mardi 16/07 avec Los d’Endacòm et mardi 13/08 avec Jòi Orquèstrad e Trio d’òc, de 18h30 à 20h place Sainte Cécile, dans le cadre du festival Place aux artistes.

Et samedi 27/07 à 21h30 le groupe de rock Lou Seriòl, des vallées occitanes d’Italie, en concert place du Vigan !

Visita dels Avaironeses

Les Aveyronnais de Séverac le Château en visite occitane à Albi

Dempuèi de longs meses, lo talhièr de Bernat Lescalier estudia la voluminosa e rica saga d’una familha avaironesa de Pau Gairaud, un autor talentuós que d’une meton al nivèl de Joan Bodon. Lo grope albigés es anat dins las tèrras avaironesas per s’impregnar dels luòcs descrits dins lo roman, «Lo libre del Causse», editat per Vent Terral. Los ligams teissuts sus plaça ambe lors omolèogues severaqueses ont fait nàisser la curiositat e son venguts consacrar una jornada al patrimòni albigés ambe d’acompanhators de luxe.

Depuis de longs mois, l’atelier de Bernard Lescalier étudie la volumineuse et riche saga d’une famille aveyronnaise de Paul Gayraud, un talentueux auteur que d’aucuns inscrivent au niveau de Jean Boudou. Le groupe albigeois s’est rendu sur les terres aveyronnaises pour s’imprégner des lieux décrits dans ce roman, «Lo libre del Causse», édité chez Vent Terral. Les liens tissés sur place avec leurs homologues séveracais ont aiguisé la curiosité de ceux-ci. Ils viennent de consacrer une journée au patrimoine albigeois avec des accompagnateurs de luxe.

Tot lo grope dins lo pargue Ròcaguda

Al còp que ven, amics !

Divisés en quatre groupes d’une quinzaine de personnes, les visiteurs sévéracais ont été guidés à travers la ville, en occitan, of course ! Vieil Albi, cathédrale, Patus Crémat, jardins de la Berbie, rien n’a manqué. À midi, direction la cave de Labastide-de-Lévis pour le repas. Reçus en fin d’après-midi à l’hôtel Rochegude, ils ont dégusté croix occitanes de Marie-Claire Verdus, navettes de Peïre Sallagoyti et autres douceurs traditionnelles. De quoi ravir les uns et les autres et prédire sans se tromper une augmentation de la fréquence des… navettes entre Aveyron et Tarn ! Al còp que ven, amics ! 

Doblidam pas totes los membres del Centre Occitan Rocaguda que cadun a son biais (gestion, guidar la passejada, acompanhar, aprestar lo veire de l’amistat…) an permés qu’aquesta jornada siague una capitada, caliá veire cossí lo mond de Severac n’èran contents !

Janada d’Albi 2019

La fèsta de Sant Joan fa pensar d’en primièr al fuòc, a la Janada, una tradicion mai que vièlha que cadun sentís e interpreta a son biais. Sant Joan simboliza pels crestians lo baptisme, moment primordial de la vida ; pas estonant que se festège aquel sant lo jorn del sòlstici d’estiu, lo jorn lo pus long, que lo solelh es al pus naut dins lo cèl e la nuèit la pus corta. Pels que lor demòra un pauc de paganisme vièlh, es la fèsta del solelh, de la feconditat, amb de rites de proteccion de totas menas, per las recòltas a venir, contra los maissants uèlhs e autres emmascaments, per se parar de la malautiá e te sabi que mai. Es la fèsta de la debuta d’estiu, una fèsta que se debana defòra, a la nuèit, dins la calor : jòia, danças, e dins l’escurina tant plan rescontres amoroses.

August Fourès associa a la Sant Joan l’instrument de musica emblematic de la Montanha Negra e del Lauragués, la bodega, que mena la fèsta. Utiliza pels fuòcs de Sant Joan un mot qu’es pas dins fòrça diccionaris, los flairons. Quand escriu : « tot flaira, ramas, brancs, agadeus e ginèsta », òm vei la flamba mas òm pensa tanben, amb lo doble sens de flairar, a la nolor agradiva del fuòc.

Los fuòcs sus puèches e montanhas son per Fourès de farfadèls sortits de las tombas dels albigeses mòrts al temps de la Crosada, un biais de se remembrar nòstra istòria dolorosa.

La catedrala d’Albi es estada bastida, se ditz, dins un contèxte de remission dels erètges catars. Es al pè d’aquel monument que, dempuèi 1974, los occitanistas albigeses alucan una Janada virada tota cap a la lenga e a la cultura occitanas.

La fête de la Saint-Jean fait penser d’abord au feu, la « janada », une tradition très ancienne que chacun ressent et interprète à sa façon. La Saint-Jean symbolise pour les chrétiens le baptême, moment primordial de la vie ; ce n’est pas étonnant que la fête soit le jour du solstice d’été, le jour le plus long, quand le soleil est au plus haut dans le ciel et les nuits sont plus courtes. C’est une fête aux origines païennes, liée au soleil, à la fécondité, à toute sorte de rites de protection pour les récoltes, pour la santé, contre le mauvais œil… C’est la fête du début de l’été, une fête qui se passe dehors, la nuit, dans la chaleur.

On dit que la cathédrale d’Albi a été bâtie dans un contexte de rémission des hérétiques cathares. C’est au pied de ce monument que, depuis 1974, le Centre Culturel Occitan de l’Albigeois allume une « janada » toute tournée vers la langue et la culture occitanes.

Dempuèi dos ans, la vila d’Albi decidiguèt d’ajudar mai a valorizar aquela tradicion, e ambe lo sosten del departament de Tarn e de la Region Occitània Pirenèus-Mediterranèa (Total Festum), en mai de la fèsta coma es estada fins ara, i a tanben de concèrts : Du Bartàs en 2018, Moussu T e lei Jovents en 2019…

Al programa : a quatre oras e mièja la fèsta comença ambe la ressèga, una dança collectiva de tipe farandòla dins las carrièras de la vila segon l’anciana costuma del sègle XVIen. I participan los enfants de las escòlas occitanas bilingüas e associativas, ambe lo grope Sonaires d’Òc e una dançaira professionala. Entre sièis oras e sèt oras, balèti ambe lo grope Jòi Orquèstrad. Entre sèt oras e nòu oras, auretz lo mercat de nuèit per manjar un pauc e vos repausar, sus la plaça de la Pila, e i aurà una mesa en valor dels produches ambe d’etiquetas en occitan fachas pels enfants de las escòlas occitanas. E a nòu oras, lo grope Moussu T e lei Jovents nos menarà la musica de la vila de La Ciutat !

Depuis deux ans, la ville d’Albi a décidé de soutenir et de valoriser encore cette tradition, et avec le soutien de la mairie, du département du Tarn et de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée (dispositif Total Festum), en plus de la fête telle qu’elle a longtemps existé, des concerts se sont rajoutés : Du Bartàs en 2018, Moussu T e lei jovents en 2019…

Au programme : à 16h30 la fête commence avec la « ressèga », une danse collective de type farandole dans les rues de la ville selon l’ancienne coutume du XVIe siècle. Y participent les enfants des écoles occitanes bilingues et associatives, avec le groupe Sonaires d’Òc et une danseuse professionnelle. Entre 18h et 19h, bal traditionnel avec le groupe Jòi Orquèstrad. Entre 19h et 21h, vous aurez le marché de nuit pour vous restaurer et vous reposer, sur la place de la Pile, et il y aura une mise en valeur des produits avec des étiquettes en occitan faites par les enfants des écoles occitanes.

À 21h, le groupe Moussu T e lei jovents nous amène la musique de La Ciotat ! Entre tradition occitane et musique noire, Moussu T réinvente la chanson marseillaise et porte le message d’une Provence cosmopolite et fière de son histoire. Pour écouter leur dernier album cliquez sur le lien : https://moussuteleijovents.bandcamp.com/album/op-rette-volume-2

E après, coma cada annada, veiretz lo cortègi dels enfants de las escòlas occitanas ambe los flambèus, e darrièr eles los consuls (membres del conselh municipal, parents d’escolans e associatius) en rauba tradicionala del sègle XVen. Lo cortègi anirà de la plaça del Vigan a la plaça de la Catedrala en passent per las carrièras Timbal e Mariès, e serà acompanhat del grope Sonaires d’Òc. Ausirem la paraula dels consuls, e quand eles o ordenaràn, los enfants alucaràn lo fuòc. La serada contunharà ambe Jòi Orquèstrad e lor balèti duscas a mièjanuèit.

Après, comme chaque année, vous verrez le cortège des enfants des écoles occitanes avec les flambeaux, et derrière eux les consuls (membres du conseil municipal, parents d’écoliers et bénévoles de l’association) en robe traditionnelle du XVe siècle. Le cortège ira de la place du Vigan à la place de la cathédrale en passant par les rues Timbal et Mariès, et sera accompagné par le groupe Sonaires d’Òc. Nous écouterons les paroles des consuls et quand ils l’ordonneront, les enfants allumeront le feu. La soirée continuera avec le bal de Jòi Orquèstrad jusqu’à minuit.

Una fèsta de pas mancar ! Venètz nombroses !