Lo lop es mòrt

Teatre en occitan jostitolat en francés

Théâtre en occitan surtitré en français

Avèm lo plaser de vos convidar a l’estrena de l’espectacle « Lo lop es mort », presentat pel talhièr teatre del Centre Cultural Occitan de l’Albigés, « Los de Ròcaguda ».

L’espectacle se farà dos còps, lo dissabte 30 de març a 8 oras e mièja del ser, e lo dimenge 31 de març a 4 oras del vèspre, dins la sala de l’Athanor, Boulevard Carnot, Albi. L’espectacle es en occitan jostitolat en francés.

S’agís d’una creacion teatrala que conta la vida dins un quartièr de Tolosa pendent la crosada dels Albigeses, fins a la mòrt de Simon de Montfòrt, fa 801 ans !

Encara que lo contèxte siá tragic, la pèça se debana sul ton de la comedia.

Notatz las datas ! Reservacion conselhada a l’acuèlh del CCOA: 05 63 46 21 43, centre-occitan-rochegude@orange.fr, 28 rue Rochegude, 81000 Albi.

Nous avons le plaisir de vous inviter à la première du spectacle « Lo lop es mort », présenté par l’atelier théâtre du Centre Culturel Occitan de l’Albigeois, « Los de Ròcaguda ».

Il aura lieu samedi 30 mars à 20h30 et dimanche 31 mars à 16h, dans la salle de l’Athanor, Boulevard Carnot à Albi. Le spectacle est en occitan, surtitré en français.


Il s’agit d’une création théâtrale relatant la vie dans un quartier de Toulouse pendant la croisade des Albigeois, jusqu’à la mort de Simon de Montfort, il y a maintenant 801 ans !


Bien que le contexte soit tragique, la pièce se déroule sur le mode de la comédie.


Notez les dates ! Réservation conseillée à l’accueil du CCOA : 05 63 46 21 43, centre-occitan-rochegude@orange.fr, 28 rue Rochegude, 81000 Albi.

Tolosa al sègle XIII, del costat de la pòrta de Montoliu :
Sus una placeta entre la paret de la vila e los prumièrs ostals, lo monde de l’endrech an costuma de se trapar per passar un moment, lo ser, a la fresca, abans de se jaire.
Aquí se parla de tot, e mai que mai dels esveniments catastrofics que van marcar las tèrras occitanas a comptar de 1209 : la crosada contra l’eresia, las presas de Besièrs, Carcassona, Lavaur, los lenhèrs, la desfaita de Muret, los comtes faidits, l’ocupacion de Tolosa, puèi la victòria de Bèlcaire, e lo retorn dels comtes de Tolosa dins lor vila liberada.
Nòstre monde n’an patits cadun sa part, dins lor vida, lors amors, lor mestièr, mas arriba lo moment que son eles que van fan l’istòria, aquí, dempuèi aquesta plaça en prenguent part a la defensa de la vila.
Eles, que non pas ! Elas puslèu, las valentas femnas del quartièr, que manobran la peirièira e mandan la pèira qu’ « èra mestièr » qu’esclafe lo morre de Simon de Montfòrt !
Drama comic, comedia dramatica, farcejada istorica …. coma voldretz!

Toulouse au XIIIe siècle, du côté de la porte de Montolieu :
Sur une placette entre les remparts et les premières maisons, les habitants se retrouvent pour passer un moment, le soir, au frais, avant de se coucher.
Ici on parle de tout, et surtout des événements catastrophiques qui vont marquer les terres occitanes à partir de 1209 : la croisade contre l’hérésie, les prises de Béziers, Carcassonne, Lavaur, les bûchers, la défaite de Muret, les comtes exilés, l’occupation de Toulouse, puis la victoire de Beaucaire et le retour des comtes de Toulouse dans leur ville libérée.
Chacun en a souffert dans sa vie, son métier, ses amours… mais le moment arrive où ce sont eux qui vont faire l’histoire, ici, depuis cette place en prenant part à la défense de la ville.
Plus précisément elles, les femmes courageuses du quartier : en manœuvrant la pierrière, elles envoient la pierre qui fait éclater le crane de Montfort !
Drame comique, comédie dramatique, farce historique… comme vous voudrez !


Comments are closed.