Colloque 2015 / « Une Politique sociolinguistique pour l’Occitan »

  • Post author:
  • Post category:Non classé

Colloque 2015 / « Une politique socio-linguistique pour l’Occitan » / 3° Collòqui d’ALBI.

Samedi 31 octobre 2015, Espace Conférences, 9 place Edmond Canet, Albi, 10h00

LOGOcol

 

 

 

Ligam per l’article « Colloque » de la Despacha del diluns 26 d’Octobre

 La Despacha de Tarn del 18 Octobre de 2015 (mandat pel servici Archius, es pas dins los ligams Despacha.) Pour lire, faites le ZOOM avec le zoom de l’affichage de votre ordinateur.

01 LA DEPECHE DU MIDI_18.10.2015_026_TARN_849394

Article du DIARI, journal d’IEO Midi-Pyrénées.

Pour cette 3ème édition, dans le cadre du Festival Occitània, ce qu’il est convenu maintenant d’appeler le Colloque d’Albi, est le rendez-vous annuel de tous ceux qui veulent participer à la recherche et la conception d’une politique sociolinguistique en faveur de l’occitan. Politique qui permette la survie et le développement de son usage.

L’Institut d’Études Occitanes de Haute-Garonne – IEO31 est rentré en contact avec l’Institut Canadien de Recherche sur les Minorités Linguistiques – ICRML de Moncton ( Nouveau Brunswick) depuis plusieurs années maintenant. En effet, le Canada francophone est pionnier dans le domaine des politiques linguistiques à mener pour sauver les langues en situation minoritaire. Nos amis canadiens ont plus de 50 ans d’avance sur l’Europe dans la capacité de réaliser concrètement de telles politiques et il est donc particulièrement intéressant de se rapprocher de leur expérience pour essayer de la mettre au profit de l’occitan. L’IEO31 qui organise le Festival Occitània, a pris en compte la volonté du Centre Culturel Occitan d’Albi – CCOA, cercle local de l’Institut d’Études Occitanes du Tarn (IEO81), de mener une réflexion sur le « développement d’un usage pour l’occitan » au moment où les locuteurs naturels sont en voie de disparition, où la transmission familiale est rare et où les moyens mis en œuvre pour son enseignement tant dans l’Éducation Nationale que dans les Écoles Immersives Calandretas ne sont pas à la hauteur de la situation. C’est ainsi que depuis 2013 est né le Colloque d’Albi, proposé à l’ensemble des acteurs de l’occitanisme et notamment au milieu associatif qui a besoin plus que jamais de se rencontrer, de se confronter, et de définir ensemble une stratégie commune capable d’assurer un avenir à l’occitan au profit de l’ensemble de la société. Cette année, deux contributions d’importance permettront d’enrichir la réflexion et d’ouvrir les débats à partir de données nouvelles : Le matin : Fabrice BERNISSAN, Docteur en linguistique, Directeur de l’Étude « l’occitan-gascon dans les Pyrénées centrales : situation sociolinguistique, nombre de locuteurs, et représentations dans les Hautes-Pyrénées », nous fera part des points essentiels de cette étude qui remet totalement en cause certaines certitudes, ou idées reçues de l’occitanisme : nombre de locuteurs, stratégie revivaliste, professionnalisation, dénomination de la langue. réservation repas midi colloque 31-10-2015

Cliquetz pour le zoom

L’après-midi : Eric FORGUES, Directeur de l’ICRML, Docteur en sociologie et spécialiste des langues minoritaires, en Duplex de l’Université de Moncton, avec Jean-Paul BECVORT, Directeur de l’IEO31 et Alexandre PERROT, en 5ème année de Sciences Po Toulouse, feront part des premières analyses de l’enquête sociolinguistique qu’ils ont menée pendant 6 mois sur « les motivations de l’engagement en faveur de la langue et de la culture occitanes ou des pays d’oc ». Cette enquête, la 1ère du genre, réalisée en deux temps, a permis tout d’abord d’avoir des entretiens approfondis avec 14 personnalités très investies dans le domaine et issues de mouvances idéologiques très diverses, puis d’offrir un sondage à l’ensemble des réseaux liés à l’occitan ou langue d’oc, sondage qui a été instruit auprès de plus de 1200 personnes ! Les premières analyses mettent en évidence l’état de division de l’ensemble associatif, une absence de stratégie commune, des fractures idéologiques parfois importantes entre certains, et dans tous les cas l’inexistence de dynamique collective réelle, de lieu ou d’instance facilitant le travail de forum nécessaire pour définir une plateforme commune qui soit à la hauteur des enjeux ! Organisé par IEO31, ICRML, CCOA, IEO81, IEOMP, en collaboration avec Ville d’Albi, Conseil Départemental 81, Conseil Régional Midi-Pyrénées.

Article 113