la Nuèit Pastel 2016 al Centre Occitan Rocaguda

Pèça de theatre pel thalièr del Centre Cultural Occitan albigès

Escritcha e mesa en scèna per Luceta Galvan e Gilabert Romèc.

Es a l’encastre de la « nuèch de pastèl » _organisada a-s Albi aqueste dissabte anuèch 4 de Junh que la companhiá del tahlièr de theatre del CCOA, s’es donada al espectacle al mièg del pati de l’hotel Rocaguda. Aquí ont s’es debanat lo plan conegut raubament en ço del Contra Amiral Marqués de 85 ans, del temps de son sóm ! (Un centenat d’espectators descobriguèron amb curiositat e força atencion aquela pèça de theatre escricha i a pas gaire.)

Era una negra e ventada nuèch del 13 al 14 de Març 1926. Un molonet de quatre o cinc comparses avián alestit aquela expedicion : Bélisée,  Antoine, Vincent, Justine, Jacques  (paire de Bélisée Farenc). Tot aquò per panar argent e loís que lo vielh òme amagava, pensavon, dins sa bibliòtheca. La Maria, cosinièra de l’amiral, que demorava al planpè de l’ostal, s’èra desrevelhada mas volguèt pas  donar cap de clau ! Alara decidiguèron d’escaladar per la cort de l’estage. Per aquò far, prenguèron una plan longa escala als « Codelièrs » sus l’òbra de construccion de la preson.. Arribats dins  la cambre de Rocaguda i getèron un lençol sul cap per l’empachar de bolegar.. L’amiral dièt que las preciositats èran dins un cabinet …al pè de son lièch ! Lo molonet  desrabèt la caisseta, emplenada de quauques loís e s’en anèt lèu lèu…

L’espectacle s’acabèt sens mencionar la denóncia en justícia per Rocaguda, ni mai sul la plaidejariá que seguiron, entra la mandadíssa d’una partida dals bandits que finiguèron lor vida als trabalh forçats.

Mai que bona e perilhósa, (l’escala teniá 24 barols) interpretacion de la còla dels actors del CCOA. Los espectators foguèron encantats !

A la seguida lo public a aprofechat de la projeccion ( defòra , dins lo pargue vesin) sus la vida agitada e longa del Contra Amiral Rocaguda. Tot aquò judiciosament arrengat per quauques intervenents amb los conselhs de Luceta Galvan

 

Scène théâtrale, par l’atelier « Théâtre » du CCOA.

     Ecrite et mise en scène par Lucette GALVAN et Gilbert ROUMEC

C’est à l’occasion de la « Nuit Pastel » – organisée dans tout Albi – ce samedi soir 4 juin 2016, que la troupe des membres de l’atelier théâtre du Centre Culturel Occitan de l’Albigeois, s’est produite au sein même de la cour de l’hôtel Rochegude, où s’est passé le fameux cambriolage du contre-amiral, marquis de 85 ans, durant son sommeil ! C’était la nuit noire et ventée du 13 au 14 mars 1926. (Une centaine de spectateurs assistaient avec attention et curiosité à cette nouvelle pièce originale.)

Ils avaient fomenté cette expédition à quatre ou cinq comparses, Bélisée, Antoine, Vincent, Justine et Jacques (père de Bélisée Farenc !), pour voler argent et louis d’or que le vieil homme devait cacher dans sa bibliothèque. Ne pouvant obtenir la clé de la part de la Marie, cuisinière de l’amiral qui s’était réveillée au rez de chaussée, Ils décident d’escalader depuis la cour à l’étage. Ils empruntèrent pour ce faire une longue échelle sur le chantier voisin de la construction de la prison, aux Cordeliers.

Parvenus à la chambre de Rochegude, ils lui mirent un drap sur la tête, afin qu’il ne bouge pas. Ce dernier leur dit que ce qu’il avait de précieux se trouvait dans l’armoire de son cabinet, au chevet de son lit !

La bande emporta la cassette emplie de quelques pièces d’or et quitta les lieux à toutes jambes…

Le spectacle parvient à sa fin, sans se poursuivre sur la plainte en justice déposée par Rochegude, ni sur les procès successifs qui ont suivi, jusqu’à l’envoie d’une partie des malfrats, qui ont fini leur vie aux travaux forcés !

Excellente et périlleuse (échelle à 24 barreaux !) interprétation de l’équipe d’acteurs du CCOA, qui a ravi les spectateurs. En suivant, le public a eu droit à une projection en plein air – dans le parc voisin – sur la longue vie active du contre-amiral Rochegude, judicieusement reconstituée par plusieurs intervenants, sous la férule de Lucette GALVAN.

AB et CC

Rochegude Albi Jòc de l’Auca en occitan

Jeu de l’Oie  /  Jòc de l’Auca  /  en occitan et en plein air dans la Parc Rochegude

Enfin realizat aquel projècte de Jòc en Occitan dins lo Pargue Ròcaguda d’Albi…. / Jeu pour permettre aux enfants des classes bilingues de pratiquer la langue d’une façon ludique.

Auca1

Des questions de botanique bien sûr dans ce Parc classé et où des panneaux signalent en Occitan les arbres les plus remarquables, des questions sur le grand homme du lieu etc…. / amb un centre per se faire adujar…. de que faire galaupar dins tot lo Pargue

Auca 2

Quand as trapat la responsa justa… pòdes avançar ton pion… o rechuolar se la maganha te ten…..Auca 3

ø

ø

ø

S’es ensajat en « privat »…. A marchat, sièm  contents… Mas quin trabalh de preparacion: la soscadissa… puèi lo bricolatge per realisar lo plan de jòc, las questions sus carton etc… Mercé a tota la còla.. dels preparators als actors d’acompanhament sul tarrenc. Sens doblidar la premsa… e la Ràdio.

Auca4

Ligam Pargue / Lien pour voir le Parc

Lien Dépêche

Uroses son los enfants… E un jorn benlèu coup de dése mens uroses vau soscar dabans sus qualqua fuèlha blanca sus:

Espalion Estaing Entraigues en Occitan

Espalion Estaing Entraigues Passejada en Occitan /

 A l’arribada a Espaliu, sièm estats acculhits puèi guidats pel Cercle Occitan d’Espalion (IEO) es a dire per Eliana. IEO e Felibritge i trabalhan ensems dempuèi d’annadas… Aurem Zefir Bòsc e anarem al Musèu Vaylet  /  C’est donc le Cercle Occitan d’Espalion qui accueille le Centre Culturel Occitan de l’Albigeois. et aussi l’Ange de l’Annoncation (Musée Vaylet)…

 

 

A Espaliu, Eliane Moisset  aculhís calorosament los  visitaires a lor arrivada / MotNotre accueil chaleureux Espalion d’accueil chaleureux d’Eliane Mouysset  d’Espalion, à l’arrivée du   groupe.

 

 

 

Zefir Bòsc…………………… nos acompanha tot lo jorn

Zefir Bòsc, cliquer pour voir la page que nous lui consacrons / Clic sul ligam

A l’entorn d’Espaliu

La glèisa (église) de PERSA e lo Castèl de Roquelaure

 

Descobèrta de la capèla ròsa de PERSA, al pè d’Espaliu / Découverte de la chapelle rose de PERSE, à proximité d’Espalion. L’amassa en contemplacion davans las escalpraduras del tympan del pòrge de la capèla de PERSA / Le groupe en contemplation devant les sculptures du tympan du parvis de la chapelle de PERSE

Espaliu: Lo musèu Vaylet / Le musée Vaylet, « Arts et traditions populaires »

Aquí i se trapa tot un ambient roergat « a l’anciana », una coleccion de fèrs de lissar, de beneitièrs e autras causas que ramosan los sovenirs del passat…

De remarcar sul diaporama çai-jos:

Lo portal, lo musèu es dins una glèisa del sègle quatòrze.

« La Sèrp militaria », (Serpent militaire) que canta la guèrra, val lo detorn. / Un instrument à vent qui sonnait la guerre, très curieux…

Una polida veirina dedicada al Felibritge e qu’onòra la memòria de Josèp Vaylet

Clic sul ligam: Josèp Vaylet (1894-1982)

E la quilhas de 8. S’aimatz pas, tant val quitar lo país…


 

 

Lo Musèu del Escafandre / Le « Musée du Scaphandre » ……. / es Musée scaphandreinstallat dins lo Musèu Vaylet.

Clic sus l’imatge

Dos avaironeses, Benoit Roucayrol ingenhaire de las minas e lo loctenent de vaissèl Augusta Denayrouze declarèron en 1864 lo titol del escafandre amb una sèrva d’aire e destibador, esplech que va conquistar las societats de pesca d’esponga e de coralh. Aquel musèu foguèt creat per Lucien Cabrioliè et sos amics. Las mostras foguèron enriquidas pel sosten d’autres musèus e d’afogats. Tenon mai de 400 pèças : escafandres istorics o de uèi, pichons sos marins, maquetas e autres equipaments… Mai d’una generacion an pantaissat a aqueste univèrs amb Jules Verrnes, vint millègas jos la mar o istorias dessenhadas

 

 A Estang / à Estaing

Eglise St Fleuret d'Estaing du pied du chateau

Chateau d'Estaing parvis de l'├йglise St Fleuret

 

Glèisa de Sant Fleuret, vista d’en bas del castèl d’Estang  /

Eglise de St Fleuret, vue depuis le pied du château d’Estaing

 

 

Castèl d’Estang, vist del pòrge de la glèisa Sant Fleuret /

Château d’Estaing vu depuis le parvis de l’église St Fleuret 

 

 

A Entraigas / A Entraigues

De pluèja e d’aiga… e una borreia non pas sul Pont mas dejós! E fòrça fotòs mancadas…..

 

Aquí que n’avèm acabat. Lo grope vos ditz: « Adieusiatz ».

Una partida de l'amassa del C.O.R. sus lo pont gothic,dessus d'Olt. Lo castèl d'Estanh es de l'autra part

Una partida de l’amassa del C.O.R. sus lo pont gothic,dessus d’Olt. Lo castèl d’Estang es de l’autra part

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article 137. Trabalh d’equipa: A.B.+ C.C. + F.E.+ S.T.