Lo Lop es mòrt

Lo Lop es mòrt
(març de 2019)

Le Centre Occitan Rochegude d’Albi vous propose un spectacle historico-théâtral qui évoque la terrible période de la Croisade contre les Albigeois, jusqu’à la mort de Simon de Montfort sous les remparts de Toulouse, en 1218.
Les extraits de la Chanson de la Croisade déclamés par un troubadour sont entrecoupés de saynètes, dans lesquelles les habitants du quartier, réunis le soir sur une place, commentent les événements. Les femmes, manoeuvrant la catapulte, ne seront pas les dernières a se mobiliser pour défendre la ville !

Pèça en occitan sustitolada en francés
Per tota demanda de representacion, contactar lo CCOA

Pièce en occitan surtitrée en français
Pour toute demande de représentacion, contacter le CCOA

05 63 46 21 43
Contacte

Tolosa al sègle XIII, del costat de la pòrta de Montoliu:
Sus una placeta entre la paret de la vila e los prumièrs ostals, lo monde de l’en-drech an costuma de se trapar per passar un moment, lo ser, a la fresca, abans de se jaire.
Aquí se parla de tot, e mai que mai dels esveniments catastrofics que van marcar las tèrras occitanas a comptar de 1209 : la crosada contra l’eresia, las presas de Besièrs, Carcassona, Lavaur, los lenhèrs, la desfaita de Muret, los comtes faidits, l’ocupacion de Tolosa, puèi la victòria de Bèlcaire, e lo retorn dels comtes de Tolosa dins lor vila liberada.
Nòstre monde n’an patits cadun sa part, dins lor vida, lors amors, lor mestièr, mas arriba lo moment que son eles que van fan l’istòria, aquí, dempuèi aquesta plaça en prenguent part a la defensa de la vila.
Eles, que non pas ! Elas puslèu, las valentas femnas del quartièr, que manobran la peirièira e mandan la pèira qu’ « èra mestièr » qu’esclafe lo morre de Simon de Montfòrt !
Drama comic, comedia dramatica, farcejada istorica ….
….coma voldretz !

Toulouse au XIIIème siècle, du côté de la porte de Montolieu :
Sur une placette entre les remparts et les premières maisons, les habitants se retrouvent pour passer un moment, le soir, au frais, avant de se coucher.
Ici on parle de tout, et surtout des événements catastrophiques qui vont marquer les terres occitanes à partir de 1209 : la croisade contre l’hérésie, les prises de Béziers, Carcassonne, Lavaur, les bûchers, la défaite de Muret, les comtes exilés, l’occupation de Toulouse, puis la victoire de Beaucaire et le retour des comtes de Toulouse dans leur ville libérée.
Chacun en a souffert dans sa vie, son métier, ses amours… mais le moment arrive où se sont eux qui vont faire l’histoire, ici, depuis cette place en prenant part à la défense de la ville.
Plus précisément elles, les femmes courageuses du quartier : en manoeuvrant la pierrière, elles envoient la pierre qui fait éclater le crane de Montfort !
Drame comique, comédie dramatique, farce historique…
comme vous voudrez !

Description technique de la pièce

Pièce en 7 saynètes entrecoupées de lecture d’extraits de la chanson de la croisade : la Canso .
Les extraits de la Canso permettent de faire évoluer la pièce dans le temps, du déclenchement de la croisade dite des albigeois à la défaite et à la mort de Simon de Montfort.
L’espace scénique de 8m sur 8m, comporte sur la gauche une partie des remparts de la ville et de leur chemin de ronde, au fond et sur la droite des immeubles de Toulouse, séparés par un espace rue, le tout englobant une placette sous les remparts.
Les décors comprennent en outre le matériel de guerre nécessaire à la défense de la ville: arcs, flèches, perrière, dispositif de versement de liquides défensifs, chaudron, pierres….
Le déroulement de la pièce sera soutenu par une bande son comportant bruitages et musiques, ainsi que certains éléments de traduction de la Canso en français. Nous disposons de l’équipement de sonorisation basique. la Canso a été retranscrite en occitan moderne, au plus près de l’original.
L’ensemble des textes en occitan fait l’objet d’un surtitrage en français projeté au dessus de la scène.
Le dispositif d’éclairage se compose d’un « plein feu » blanc pour l’ensemble et des saynètes, d’un éclairage ponctuel « douche » sur le troubadour lisant la Canso, le tout entrecoupé de noirs. Si le lieu ne dispose pas de cet éclairage, prévoir sa mise en oeuvre.

Toute association ou organisme intéressé par une programmation de la pièce, par exemple dans le cadre d’activités d’animations estivales, peut contacter l’association pour en examiner les conditions et possibilités.
Une participation minimale (hors frais de déplacement et d’éclairage) de 800 € sera demandée, toute autre proposition, y compris « aux entrées » pourra être envisagée.

Ne parlan :

Daissar un comentari

Vòstra adreça de messatjariá serà pas publicada. Los camps obligatòris son indicats amb *

15 + three =

Centre Cultural Occitan d'Albigés (CCOA)