Albi ville occitane aujourd’hui

Albi, ciutat occitana de uèi

Segur pardí, sèm en occitània ! Mas cossí trapar la preséncia d’aquesta lenga e cultura per de passejaires, amai per d’Albigeses ? N’es pas mai lenga de la vida vidanta. Alara, qual s’en servís e ont se parla ? Cossí aquò evoluís ? / Cela va de soi, nous sommes en Occitanie ! Mais comment repérer la présence de cette langue et de cette culture pour des visiteurs ou même pour des Albigeois plus anciens. Elle n’est plus la langue de communication habituelle ; qui la parle et dans quelles circonstances ? Quelles évolutions sont notables ?

Una presentacion viva, en francés, plan illustrada de fotòs e de documents mai que mai inediches, amb la volontat de religar d’elements esparpalhats dins de libres o entenduts dins d’unas conferéncias : dels trobadors a l’epòca actuala, veirem l’accent, lo pastèl, los anissons, la literatura, los noms de carrièras… D’evidéncias d’unes còps e de donadas pauc conegudas a d’autres, las nosar per que l’ensemble trape sens.

/ Une présentation alerte, en français, très illustrée par des photos et des documents souvent inédits, avec la volonté de regrouper des éléments dispersés dans des livres ou déjà présentés dans des conférences : des troubadours à l’actualité en passant par l’accent, le pastel, les anissons, la littérature, les noms des rues… Des évidences et des éléments moins connus à relier pour qu’ensemble ils prennent sens.

Serà dissabte, lo 26 de mai
a 5 oras, al Centre occitan d’Albi, dins l’ostal Ròcaguda, aqueste amiral qu’a tant fait per sa vila e per l’occitan. Dintrada a gràtis e dubèrta a totes. Serà una passejada dins Albi e dins lo temps, amb la volontat de respondre a una question sovent pausada : finalament la lenga e la cultura occitanas, qu’es aquò, aicí e ara ? / Ce sera samedi 26 mai à 17h, au Centre occitan, dans l’hôtel de Rochegude, cet amiral qui a tant fait pour Albi et pour l’occitan. Entrée gratuite et ouverte à tous : une promenade dans Albi et dans le temps, avec la volonté de répondre à la question : mais finalement la langue et la culture occitanes, qu’es aquò, ici et maintenant ?

Bernat Lescalier

Conférence Albi XIVème siècle

Per contunhar dins la tematica de la mòstra del CAPA (Centre Archéologique des Pays Albigeois) suls sègles XIV e XV en Albigés, XIVe et XVe, les siècles noirs en Albigeois, vos prepausam una segonda conferéncia lo dissabte 12 de mai a 5 oras al Centre Occitan Ròcaguda, ambe Gilbert Roumec. / Nous vous proposons une deuxième conférence dans la thématique des siècles XIV et XV en Albigeois, samedi 12 mai à 17 h au Centre Occitan Rochegude.

Al sègle XIV, Albi a un senhor qu’es tanben l’evesque de la vila. Mas los Albigéses an obtengut de libertats e de dreches, e pòdon elegir des consols, que son devenguts nòstres conselhièrs municipals. Los consols tenon de comptes, ont marcan las recèptas e las despensas de la vila, e los tenon en occitan, la lenga parlada e escricha a-z-Albi al sègle XIV. Los comptes de 1359-1360 son gaireben complèts e nos permeton de getar un uèlh sus la vila.  / Au XIVième siècle, Albi a un seigneur qui est aussi l’évêque de la ville. Mais les Albigeois ont obtenu des libertés et des droits, et ils peuvent élire des consuls, qui sont devenus nos conseillers municipaux. Les consuls tiennent des comptes, où ils notent les recettes et les dépenses de la ville, et ils les tiennent en occitan, la langue parlée et écrite à Albi au XIVième siècle. Les comptes de 1359-1360 sont pratiquement complets et nous permettent de jeter un regard sur la ville.

Son pas de bon legir. Mas urosament per nosautres, un istorian albigés, Auguste Vidal, los a legits e editats dins son libre : «Comptes consulaires d’Albi, 1359 – 1360», Paris, 1900.

/ Il faut dire que les comptes ne sont pas des contes, ils ne sont pas amusants ! Mais ils nous donnent une multitude de renseignements sur les Albigeois qui sont en plein dans la guerre de cent ans, à ce moment-là. Les Anglais ne sont pas loin, les remparts ne sont pas en bon état. Il faut faire quelque chose ! Les consuls s’y attèlent.

Venètz nombroses !

Sortida Al país de la bodega

Sortida culturala a la Montanha Negra
Au pays de la cornemuse

Coma cada annada, lo CCOA organiza una sortida culturala.

Al programa de la sortida del CCOA lo dimenge 6 de mai al país de la bodega :
siti metallurgic dels Martis (caldrà aver d’imaginacion…), punt de vista dels quatre castèls de Lastors, visita del molin a papièr de Brossa-e-Vilaret, repais a Montolieu a costat de la glèisa, visita de l’abadiá de Vilalonga, Saissac, Sant Pàpol e passatge a Issèl. / Comme chaque année, le CCOA vous invite à une sortie culturelle. Au programme : site métallurgique des Martis, point de vue sur les quatre châteaux de Lastours, visite du moulin à papier de Brousse-et-Villaret, repas à Montolieu à côté de l’église, visite de l’abbaye de Villelongue, Saissac, Saint-Papoul et passage à Issel.

La prevision d’orari es : despart 8 oras e arribada 7 oras e mièja.

Prevision de còst : avèm mes 3 entrepresas de bus en concurréncia e finalament, se sèm 25 lo prètz demòra 70 euros per persona, se arribam a 30, lo prètz baissa a 65 euros. Enfants de mens de 12 ans, mièja tarifa, mens de 6 ans a gratis.

Per poder gerir al milhor, vos demandam de vos marcar rapidament per mail, per telefòn o a l’acuèlh abans lo 20 d’abrial. Pagaretz pus tard vist que lo prètz pòt encara evoluir.

/ Côté pratique, la prévision d’horaire est : départ 8h et arrivée 19h30, place Mendès France, Albi.
Prévision de coût : nous avons mis 3 entreprises de bus en concurrence et finalement, si nous sommes 25 le prix est fixé à 70 euros par personne, si nous arrivons à 30, le prix descend à 65 euros. Enfants de moins de 12 ans, demi tarif, moins de 6 ans gratuit.
Pour pouvoir gérer au mieux, nous vous demandons de vous inscrire rapidement par mail, par téléphone ou à l’accueil avant le 20 avril. Vous paierez plus tard étant donné que le prix peut encore évoluer.

Esperam plan trobar una bodega per « s’invitar a taula », i aurà de musica !


Coma de costuma, farem un libret ambe d’entresenhas sus los monuments, sus l’istòria e sus la literatura locala.

Venètz nombroses !