Dimècres / Mercredi
17h / 18h30

La lenga en cantant. Une approche de la langue par le chant (chants provenant de totues les régions occitanes). L’atelier interviendra dans plusieurs manifestations en cours d’année

Es un talhièr puslèu qu’una corala : l’objectiu es de descobrir e d’aprene lo mai de cançons occitanas de tota mena e de las restituir simplament, en general a l’unisson. Al delà, s’agís d’utilizar e de viure la lenga dins una activitat agradibla, que permet una socializacion aisida e comunicativa.

Puèi, lo talhièr de cant se perlonga fòra de las parets del COR ! Aital, las cantairas e los cantaires se pòdon trapar al moment d’activitats divèrsas, l’estiu, pendent de sortidas, o encara al moment de Nadal amb de Nadalets…

Las cançons causidas pòdon èsser de cançons populàrias tradicionalas o modèrnas, mas tanben de cançons doblidadas, de totas epòcas : cançons d’autors occitans coneguts (Estiu, L. Paulin, Mistral, Forés, Gras, Riu, …) o desconeguts, dels sègles XX, XIX, XVIII, XVII o tanplan dels sègles XII o XIII.

Es un talhièr viu, en cèrca d’inovacions, coma per exemple amb la re-interpretacion dels cants del manuscrit de cançons de l’Amiral Ròcaguda.

Es un talhièr que permet l’acuèlh de monde que tanplan conéisson pas tròp la lenga e que la pòdon aital mestrejar l’espaci d’una cançon: aital, la musica de la cançon ven un vector per l’aquisicion de la musicalitat de la lenga.

C’est un atelier plutôt qu’une chorale : l’objectif est de découvrir et d’apprendre des chansons occitanes de toute sorte et de les restituer, simplement, en général à l’unisson. Au delà de ça, il s’agit d’utiliser et de vivre la langue à travers une activité agréable, qui permet une socialisation facile et communicative.

Puis, l’atelier chant se prolonge en dehors des murs du COR ! Ainsi, vous pouvez retrouver les chanteuses et chanteurs au cours d’activités diverses, l’été, pendant des sorties, ou encore à Noël avec des Nadalets…

Les chansons choisies peuvent être des chansons populaires traditionelles ou modernes, mas aussi des chansons oubliées, de toutes époques : chansons d’auteurs occitans connus (Estieu, Louise Paulin, Frederic Mistral, Auguste Fourés, Gras, Riu, …) ou méconnus, des siècles XX, XIX, XVII, XVII ou également des siècles XII ou XIII.

C’est un atelier vif, en recherche d’innovationq, comme par exemple la ré-interprétation des chants du manuscrit de l’Amiral Rochegude.

C’est un atelier qui permet d’accueillir des gens qui ne connaissent pas bien la langue et qui peuvent alors la maitriser le temps d’une chanson : ainsi, la musique de la chanson devient un vecteur de l’acquisition de la musicalité de la langue.

Lo Rap del Curat
(sus « Joan Joanet s’en va a la vinha… »)

Passèt pel trauc de la gatonièra
Ont  passava lo gròs gat
De que fas tu la mia femna
Amb Monsur lo curat
Ièu confessi la vòstra femna
Qu’a plan besonh de confessar
Environ 36 setmanas
Nasquèt un pichon curat
Aviá la clòsca pelada,
Los colhons rabastinadas
Li carguèron la sotana 
E l’anguèran lo batejar
Del temps que lo curat lo salava lo pichon cridèt
« Papa »!

CANT / CHANT

Cada dimècres de 17o30 a 19o al C.O.R

Tous les mercredis de 17h30 à 19h au C.O.R

st lop lo 9 d'agost de 2013Es un talhièr puslèu qu’una corala : l’objectiu es de descobrir e d’aprene lo mai de cançons occitanas de tota mena e de las restituir simplament, en general a l’unisson. Al delà, s’agís d’utilizar e de viure la lenga dins una activitat agradibla, que permet una socializacion aisida e comunicativa.

C’est un atelier plutôt qu’une chorale : l’objectif est de découvrir et d’apprendre des chansons occitanes de toute sorte et de les restituer, simplement, en général à l’unisson. Au delà de ça, il s’agit d’utiliser et de vivre la langue à travers une activité agréable, qui permet une socialisation facile et communicative.

Puèi, lo talhièr de cant se perlonga fòra de las parets del COR ! Aital, las cantairas e los cantaires se pòdon trapar al moment d’activitats divèrsas, l’estiu, pendent de sortidas, o encara al moment de Nadal amb de Nadalets…

Puis, l’atelier chant se prolonge en dehors des murs du COR ! Ainsi, vous pouvez retrouver les chanteuses et chanteurs au cours d’activités diverses, l’été, pendant des sorties, ou encore à Noël avec des Nadalets…

Qualques exemples :
Aquí lo Nadalet « Despèi que l’anja nos crida » :

Aquí de Nadalets de  Busca (81)

La cançons causidas pòdon èsser de cançons populàrias tradicionalas o modèrnas, mas tanben de cançons doblidadas, de totas epòcas : cançons d’autors occitans coneguts (Estiu, L. Paulin, Mistral, Forés, Gras, Riu, …) o desconeguts, dels sègles XX, XIX, XVIII, XVII o tanplan dels sègles XII o XIII.

Les chansons choisies peuvent être des chansons populaires traditionelles ou modernes, mas aussi des chansons oubliées, de toutes époques : chansons d’auteurs occitans connus (Estieu, Louise Paulin, Frederic Mistral, Auguste Fourés, Gras, Riu, …) ou méconnus, des siècles XX, XIX, XVII, XVII ou également des siècles XII ou XIII.

Es un talhièr viu, en cèrca d’inovacions, coma per exemple amb la re-interpretacion dels cants del manuscrit de cançons de l’Amiral Ròcaguda.

C’est un atelier vif, en recherche d’innovationq, comme par exemple la ré-interprétation des chants du manuscrit de l’Amiral Rochegude.

Es un talhièr que permet l’acuèlh de monde que tanplan conéisson pas tròp la lenga e que la pòdon aital mestrejar l’espaci d’una cançon: aital, la musica de la cançon ven un vector per l’aquisicion de la musicalitat de la lenga..

C’est un atelier qui permet d’accueillir des gens qui ne connaissent pas bien la langue et qui peuvent alors la maitriser le temps d’une chanson : ainsi, la musique de la chanson devient un vecteur de l’acquisition de la musicalité de la langue.

Puèi, escotatz lo Rap del Curat (sus « Joan Joanet s’en va a la vinha…. »), inspirat per la serada de Lescura e que los saberuts restacan – de luènc quand mèmes – al Curat Pèire Clergue,  descobert a « Montaillou village occitan ».

Passèt pel trauc de la gatonièra ont  passava lo gròs gat De que fas tu la mia femna amb Monsur lo curat Ièu confessi la vòstra femna qu’a plan besonh de confessar Environ 36 setmanas nasquèt un pichon curat Aviá la clòsca pelada, los colhons rabastinadas Li carguèron la sotana e l’anguèran lo batejar Del temps que lo curat lo salava lo pichon cridèt « Papa »!